Pete Sampras et Mike Tyson sont sur un ring…

Savez-vous ce qu’est un cross-over dans le monde des jeux vidéos ?
C’est lorsque l’on mélange des personnages venant d’univers différents, essentiellement dans les jeux de combats. Par exemple: Namco X Capcom, Marvel vs. Capcom, ou Mario & Sonic aux Jeux Olympiques. Ceux qui s’y sont amusés vous le diront :
Une fois identifié comme tel (et dans un jeu de combat, cette question ne se pose même pas), il faut nécessairement jouer le jeu de votre adversaire. Il faut obligatoirement suivre les règles forcément offensives de votre ennemi. Ce n’est pas très gentleman ? Certes, mais quand en face de vous éructe 120 kilos de muscles pour quelques grammes de cervelle, la bienséance s’efface logiquement devant l’instinct de survie.

Mais dans la vraie vie, à quoi cela pourrait-il bien ressembler ? Et surtout peut-on arriver aux mêmes conclusions et appliquer les mêmes attitudes ‘primaires’ qui font le délice des gamers ? Y aurait-il une place pour, par exemple, la stratégie à trois bandes, la condescendance, le pardon, la pitié… bref, est-ce qu’autour de nous un combat réel opposant deux adversaires féroces se déroule autrement que par une confrontation bestiale, violente, viril que Bison oppose à Riuy dans un splendide Street Fighter IV Arcade Edition ?

Tentons l’exercice.

Imaginez donc Pete Sampras, le tennisman le plus titré de l’histoire de ce sport. Armé d’une raquette en fibre de carbone pesant moins de 350 grammes, et toujours aussi svelte, il est jeté sans ménagement sur un ring avec en face de lui un Mike Tyson de la belle époque, celui qui bouffait une oreille de Evender Holyfield à chaque round, histoire d’humer le goût métallique du sang. Soufflant comme un taureau avant l’estocade a recibir , les artères à fleur de peau,  plus transpirant que ce que l’éponge de Don King son manager ne peut en absorber. Avec un œil du tigre plus proche de celui d’un cyclone que du félin subitement beaucoup moins menaçant que la brute qui fait face à l’élégant (quoiqu’inconscient) Sampras.

Lire la suite

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :