« Prie avec des juifs et travaille avec des goyim »

restaurant-luxe
Petite note qui a pour titre ce que l’on m’a répété depuis des années…
Il y a moins d’une heure, mon entreprise a décidé de ne pas collaborer avec une petite structure que j’avais « privilégié » parce qu’entre nous ses dirigeants nous paraissaient compétents (et qu’en plus pour moi ils étaient 100% yid).

Petit projet certes mais en ces temps de vaches maigres, pénétrer un grand compte, ça aurait dû normalement les motiver à une rigueur de circonstance…Que nenni ! Entre les retards aux rendez-vous, les dossiers bâclés (avec hénaurmes fôtes d’aurtograffes), les négociations dignes d’une parodie limite antisémite des années 80 à côté de laquelle « La vérité Si Je Mens 1 » est un documentaire d’une soirée Théma d’Arte, je dois bien admettre que la sentence de mes supérieurs est juste: on ne fera pas affaire ensemble…On va leur préférer un bonne petite agence, sérieuse, efficace, humble, un chouia plus chère ..mais avec la tranquillité de l’esprit. Et 100% pur porc. Lire la suite

Augmentation de salaire et stabilité de l’emploi

Ce qui est amusant dans une grosse entreprise, c’est souvent de confronter  les projections complètement différentes que certains départements (pour ne pas dire tous) dressent à partir d’une cause unique. Et au final les conclusions pratiques que la « victime » peut en tirer sont assez loin de l’image d’Épinal d’un emploi stable, réservé aux bons éléments.

Pour mieux fixer les idées, je dois par exemple recruter un Chef de Projet pour épauler ceux de mon équipe et qui ont tous au moins 7 ans d’ancienneté dans le poste. Ils sont vraiment très bons niveau technique et carrément pas niveau gestion de projet ce qui peut justifier cet apport en ressource.

Parmi les candidats que je reçois,  les prétentions salariales me font tiquer: elles sont toutes supérieures au salaire d’un de mes chefs de projets. Lorsque j’en parle à mon responsable il m’explique qu’historiquement, cet employé avait commencé tout en bas de l’échelle et en persévérant était arrivé à ce poste – avec des augmentations autour de 2 a 3% – lorsqu’elles existaient ! Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :