La rue arabe où le sempiternel: si j’échoue c’est à cause des autres…

…Surtout si l’autre s’appelle Israël.

A l’heure où ces lignes sont écrites, personne ne sait quelle tournure vont prendre les évènements qui se passent au Maghreb. Ben Ali et Moubarak renversés, Khadafi sur la corde raide, Mohamed VI chahuté, l’état d’urgence en Algérie, répressions sanglantes au Soudan comme en Iran… Pour y voir ‘moins sombre’, voici un zoom des évènements à date, paru sur le site de La dépêche :
Lire la suite

Publicités

Des élus qui nous ressemblent?

Vu dans un quotidien gratuit,  dans le métro ce matin, « à quand des élus qui nous ressemblent » ?
Même questionnement chez certain parti politique comme ici il y a déjà un an.

La crise que traverse les dictatures arabes depuis quelques semaines nous renvoie, à nous autres démocrates européens, de curieuses questions existentielles. Et notamment celle de la fameuse représentativité. Vieux débat, vielles rengaines. Souvenez vous de l’agitation qu’avait provoqué Jean-Marie Le Pen, sous le règne de Mitterand, lorsqu’était évoqué le recours au scrutin proportionnel.

Après tout, n’est ce pas normal qu’un parti qui fait 15% des suffrages à chaque élection se voit gratifié de 15% des sièges à l’Assemblée Nationale, ou au Sénat ? Lire la suite

La plaie de l’obscurité

L’avant dernière des 10 plaies que Dieu a infligé aux Égyptiens avant que Pharaon ne daigne les libérer, fut celle de l’obscurité encore appelée celle des Ténèbres (מכת חושך).

3 jours durant lesquels l’obscurité était telle, nous dit le Midrash, que plus personne n’était en mesure de bouger: celui qui était assis restait assis, celui qui était débout , restait debout.

On a toujours un peu de mal à se représenter un telle opacité qui puisse jusqu’à paralyser nos plus élémentaires mouvements.
S’il étaient aveugles, au moins n’étaient ils pas sourds ! Pourquoi ne pas s’être déplacé par exemple au son de la voix ? Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :