Medecins malgré eux

Soyons clair: la médecine, sous-domaine de la biologie, qui est elle-même classée en tant que science molle, est la cousine germaine des sciences de garagistes.
Vous savez ceux qui vous disent que le problème vient du carburateur et qui lorsqu’ils vous retrouvent 2 semaines après dans leurs ateliers, vous explique en quoi le carburateur n’était pas du tout en cause (sans pour autant vous rembourser évidemment).

Je suis dur ? Je m’explique:

Lire la suite

je suis papa mais content

(dédié à ma femme qui subit tous les jours ce qui me tuerait sur l’heure)

La rue. Les passants qui passent.Votre enfant qui marche.Vous.Jusqu’ici tout va bien.

Un manège au loin.Votre enfant qui le fixe.Vous qui pressentez le drame. Tâtez vos poches. Et pressez le pas. Jusqu’ici tout va encore bien.

Trois syllabes qui percent le bruit ambiant. « Ma-nè-geuhhhh ».Vous qui n’avez plus de monnaie. C’est officiel. Votre enfant qui s’en moque.Vous qui redoutez. Et c’est là que tout s’enchaine…

La rue. Les passants qui ne passent plus. Qui regarde. Qui vous regarde. Votre enfant. Par terre. Gesticulant en rythme avec ses décibels de Castafiore. Vous. Qui implorez. Sourire poli. S’excusant du regard. Froncement  timide des sourcils. Menacez sans conviction. Ridicule, vous êtes.

Lire la suite

La mise en trentaine…

On parle souvent de mise en quarantaine ces derniers temps.

D’abord depuis la panique inter-galactique de la grippe A (ou cha-chien-nain-nain pour reprendre l’abréviation de Mlle Roumanoff).

Ensuite, parce que l’approche de la quarantaine semble être un cap difficile a passer pour un homme. Pas forcement l’urbain, moderne, épanoui et ouvert sur le monde. Même pour le petit provincial, bien  casé au chaud et au son de sa bûche crépitante dans la cheminée.

D’ailleurs l’Histoire ne cesse de ressasser l’agonie de certains personnage qui jamais Ô grand jamais n’ont pu atteindre cet âge fatidique (dont un acrobate de 33 ans qui fait parler de lui depuis 2000 ans… oh ça va, je rigole, c’est la famille, j’ai le droit !).

Non vraiment, être dans la trentaine aujourd’hui c’est vraiment l’aventure ultime.

Y a t il des facteurs aggravants?

Certes et pour changer je prendrai mon exemple: vieux avant l’âge, papa banlieusard heureux mais loin d’être rassasié, mari aimant et aimé mais qui sait que rien n’est jamais acquis, contrarié en permanence par ce qui semble être mon destin,  j’avance l’élément suprême qui achèvera mon tableau clinique:

Je suis juif et j’aimerais profondément le devenir.

C’est grave docteur ?

 

%d blogueurs aiment cette page :