C’est quoi être juif ? Petit cas pratique…

BresilBillet express:  C’est quoi être juif ? Petit échantillon qui date d’il y a quelques minutes…

Après des années de demande, après une sélection sévère, après un lobbying de malade, vous recevez ce mail

De : XXXXX
Envoyé : jeudi 13 décembre 2012 18:43
À : Mise En trentaine
Cc : Tous un paquet de beau monde
Objet : Inscription au séminaire Managers
Importance : Haute

Bonjour [Mise en Trentaine],

Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous avez été sélectionné pour participer au séminaire Managers de l’école du Management [de ma Grosse Boite].

Les principaux objectifs de ce séminaire visent à vous permettre d’approfondir et d’améliorer les compétences du management d’équipe, de la gestion et du développement d’une entreprise dans un environnement multiculturel et international, notamment à partir du référentiel de compétences managériales de [Ma Grosse Boite].

Ce séminaire se déroulera  en résidentiel du 17 au 26 septembre 2013, au Brésil.

 Vous recevrez dans les prochains jours une confirmation de cette inscription de la part de la Direction de la Formation du groupe [de ma Grosse Boite].  

Nous restons également à votre disposition pour toute question relative à ce stage d’excellence qui constitue une étape importante du développement dans le groupe.

Bien cordialement,

XXXX

Adjoint DRH Groupe – Gestion des cadres

Youhoooo !!!!  Brajil !!!!  Foutchebôl, tidjamé samba, capoiera, Copacabanna, 11 jours tout frais payé au soleil d’Ipanéma ou de Rio de Janeiro…

Puis ce sera super pour ma carrière, mon CV , toussa, toussa… (donc là pour 99,98% de la population mondiale il faudrait être carrément content de la nouvelle.)

Sauf que, réflexe, réflexe même de MALADE, de GROS MALADE, de PSYCHOPATHE : Septembre ? Septembre ?

Lire la suite

Publicités

C(D)DD ou l’éloge du manque d’ambition…

Avant hier, nous avons reçu dans mon entreprise ce message de la part de notre PDG:

« Après plus de cinq années passées au poste de Directeur des Ressources Humaines de la société, Untel va évoluer à l’extérieur du Groupe. Je tiens à le remercier pour sa précieuse contribution au service de l’entreprise, en particulier durant les deux années de notre collaboration. Je lui souhaite beaucoup de succès pour la suite de sa carrière. »

En moins de deux ans, tout le comité de Direction a été « renouvelé », c’est-à-dire que tous les directeurs de ma boîte, ont été évacués plus ou moins rapidement. Je ne travaille pas dans les RH et ce mouvement supplémentaire ne m’atteint pas. D’autant que je ne suis pas Directeur. Mais ce qui m’étonne à chaque fois, c’est la logique derrière tout ça… Lire la suite

Ambition et prise de risque

‘Dans mon métier de manager’ (ça claque hein…en fait pas du tout, détendez vous …)…dans mon métier donc, je suis loin très loin voire dangereusement trop loin d’être le modèle du « supérieur hiérarchique » qui sait maîtriser ses émotions devant son équipe. Ce serait d’ailleurs un bon matériel pour ma thérapie que je ne ferai jamais tant que je n’ai pas gagné la cagnotte d’Euromillion, mais en attendant parmi les nombreux travers qui jalonnent mon quotidien professionnel il y en a un qui m’est arrivé très récemment.

Lire la suite

Augmentation de salaire et stabilité de l’emploi

Ce qui est amusant dans une grosse entreprise, c’est souvent de confronter  les projections complètement différentes que certains départements (pour ne pas dire tous) dressent à partir d’une cause unique. Et au final les conclusions pratiques que la « victime » peut en tirer sont assez loin de l’image d’Épinal d’un emploi stable, réservé aux bons éléments.

Pour mieux fixer les idées, je dois par exemple recruter un Chef de Projet pour épauler ceux de mon équipe et qui ont tous au moins 7 ans d’ancienneté dans le poste. Ils sont vraiment très bons niveau technique et carrément pas niveau gestion de projet ce qui peut justifier cet apport en ressource.

Parmi les candidats que je reçois,  les prétentions salariales me font tiquer: elles sont toutes supérieures au salaire d’un de mes chefs de projets. Lorsque j’en parle à mon responsable il m’explique qu’historiquement, cet employé avait commencé tout en bas de l’échelle et en persévérant était arrivé à ce poste – avec des augmentations autour de 2 a 3% – lorsqu’elles existaient ! Lire la suite

Managers et Directeurs: Impliquez-vous et Osez !

C’est la période des objectifs, des budgets bouclés pour l’année et des entretiens individuels d’évaluations. Parfois même c’est maintenant qu’il faut s’adapter à une nouvelle réorganisation.

C’est une période importante qui amène souvent à réfléchir à ses fonctions, sa position,  ses envies…et ses frustrations.

Parmi les discussions qui ressortent souvent, vient inlassablement la critique envers la hiérarchie managériale.

Qu’entend-on le plus souvent? Lire la suite

Outils Web 2.0 et Strategie d’entreprise partie I: Le Contexte

Liminaire:

j’ai HORREUR du terme *Web 2.0* et *Entreprise 2.0* et tout ce que vous voulez en 2.0 (ou en 3.0 – comme l’a si habilement initié Bouygues avec son nouveau forfait Néo).  Comme si que les changements que cette révolution apporte pouvaient être versionnés (genre et toute proportion gardée: » La Révolution 0.9 RC1: Prise de la Bastille »).

Tout autant que je HAIS employer le terme de *collaboration* qui a une connotation détestable, en Europe et surtout en France, pour les raisons historiques que vous savez.

…mais je vais tout de même les employer, car au final, ils sont actuellement les plus signifiants et aucun autre candidats ne l’est tout autant. N’y voyez donc aucune concession à un BUZZ quelconque…

Comme l’atteste encore le Gartner pour 2010, le collaboratif version Web 2.0 confirme malgré la conjoncture sa position de leader sur le podium des priorités des DSI. Lire la suite

Dans cette tribu, il y a trop de chefs et pas assez d’indiens

Le titre de cette note est un doux euphémisme car je souhaite partager exactement l’inverse:
Dans l’off-shorisation des ressources informatiques, il y a beaucoup de chefs et beaucoup trop d’indiens.
Dans le cas qui m’importe, il s’agit de prestataires Indiens (venant d’Inde donc).
Décision a été prise il y a quelques années de réduire à néant la prestation locale (entendez-franco-européenne) et d’investir massivement dans les sociétés de services Indiennes (celles du Maghreb étant jugée trop peu qualifiée, celle d’Israël n’étant même pas évaluées – pourquoi? mystère…).
Les coûts sont certes TRÈS interessant : jusqu’à quatre fois moins cher. Lire la suite

L’illogique budgétaire

Une petite note rapide sur ce qui m’apparaîtra pour longtemps encore comme incompréhensible.

Tout département, toute direction, tout groupe doit gérer un budget annuel pour réaliser ses objectifs.

Ce qui est étonnant c’est le rush de décembre pour « cramer » le budget qui éventuellement reste au fond du porte-monnaie. L’idée – ou plutôt la crainte- est que pour la prochaine année (surtout en ces temps de crises), les capacités budgétaires soient moindres ou pire, que les montants qui restent ne soient pas totalement dépensés et que donc on les …rende !

C’est bizarre, parce que pour moi s’il reste de l’argent tant mieux pour la boîte. Mais non en fait cela peut être mal, très mal perçus, car:

  • Première raison (à la limite compréhensible) c’est que la somme du budget qui a été réservé dans le budget, n’a pas été placé. Il y a donc un manque à gagner voire pire: l’argent a peut-être été emprunté et l’entreprise paie des intérêts sur une somme dont au final elle n’a pas besoin. Certes. Mais cela justifie-t-il de sacrifier cet argent inutilement ?
  • Cela prouve aussi que le manager ne sait pas gérer correctement son budget (ou qu’il a des talents de négociateur qu’on ne lui demande PAS d’exercer…)
  • Que s’il n’a pas atteint un des nombreux objectifs inatteignable, c’est peut-être parce qu’il n’a pas engagé les dépenses qu’il fallait
  • C’est aussi qu’il a très mal géré son ‘forecast’, c’est-à-dire que l’année passée il a mal évaluer ses besoins budgétaires

Bref, c’est mal.

Alors, autour du 10 décembre c’est la Foire aux contrats non négociés, aux prestations ponctuelles déjà obsolètes, aux études théoriques inapplicables, aux achats de livres que personne ne lira.

J’ai bien conscience qu’une logique comptable est derrière tout ça.

Mais au fond, entre nous, c’est quand même sacrément débile…

%d blogueurs aiment cette page :