Maldonne de Pessah’

salonKLPC’est un lieu commun, un marronnier de tous les blogueurs juifs de la planète. Le sujet dépasse les grands classiques comme l’antisémitisme, la défense d’Israël ou la préparation à la Bar Mitsvah du fiston. Je veux évidemment parler de Pessah’. Cette fête juive qui est la plus redoutée de tous, bien loin devant Kippour.

C’est d’abord un parcours du combattant pour nos femmes, qui ont décidément beaucoup de mal à comprendre que c’est le h’ametz qu’il faut brûler, pas la poussière et encore moins leur santé:

nettoyage extreme pour pessah
Je vous en avez déjà parlé dans deux précédents billets (ici et ) mais cette année je vais faire soft, et me contenter de vous rappeler ce que l’on va sûrement trouver chez nos commerçants d’ici quelques jours. et qui comme tout le reste, contribue à mon sens à nous éloigner du message le plus élémentaire de cette fête hautement symbolique.
Reconnaissons aussi que ce n’est pas exclusivement la faute de nos producteurs et que si de telles absurdités existent, c’est d’abord parce que l’on est assez fous pour les acheter. A prix d’or.

Par quoi commencer ?
Ah oui, de l’eau salée pour le Seder au prix exceptionnel d’environ 1,5 € le demi-litre (plus chère que de l’Evian). Si si, la preuve:

eau salée pour seder

Ensuite, voyons voir: Pour ceux qui ne peuvent vraiment pas survivre pendant 8 petits jours, une Pizza salvatrice (cerise sur la matsa, sans gluten et non-gebrokt en plus !)

pizza casher lepessah

D’ailleurs pour tenir le coup pendant cette si longue période sans levure, un petit kit de survie pour les pizzas ( à 13.30 € le kg):

pate a pizza casher lepessah

Sinon, pour rassasier vos petits monstres, impossible de résister a de bonnes gaufres insipides mais sans H’ametz (vous noterez au passage le soin apporté au titre sur l’étiquette, avec la répétition du mot « pour »):

gauffres casher le pessah

C’est vrai quoi, c’est quand même essentiel des gaufres, à Pessah’. Aussi indispensable qu’un bon Bagel, en pleine Fêtes des Azymes, censée lutter contre notre ga’ava (orgueil) et nos enflures existentielles:

bagel casher le pessah

Sinon, vous pouvez aussi vous sustenter avec un *pain à l’oignon* :

pain a l'oignon casher lepessah

Il y a aussi les amoureux des croûtons (à 16€ le kg), qui ne peuvent décemment pas survivre tout ce temps sans leurs petits plaisirs qui accompagneront leurs chers Msouki :

croutons casher lepessah

enfin tout cela est bien joli, mais pour achever définitivement tout souvenir de cette fête incroyablement difficile, il fallait obligatoirement vendre (et acheter !) des pâtes Casher LePessah’, histoire de se remémorer, comme Datan et Aviram, la belle vie que nos ancêtres avaient en Egypte, bien loin de toutes ces matsot infectes et sans goûts. Voici donc un échantillon de pâtes au maïs.
Hmmmm, ça fait saliver hein ?:

pates casher le pessah

Et puis imaginer passer le Shabbat de Pessah’ sans un bon couscous, c’est im-pen-sa-ble:

couscous KLP

Voilà, une fois tous ces aliments, de première nécessité cela va sans dire, achetés à un tarif exorbitant, il ne vous reste plus qu’à vous ridiculiser davantage avec le business classique du Casher lePessah’. Comme par exemple, les nappes en plastiques garanties sans pain, ou mieux, le papier toilette conforme lamehadrin min lamehadrin:

PQ Casher lePessah

Bien entendu tout cela n’aurait aucun sens si le rouleau adhésif pour scotcher vos placards, n’était pas, lui aussi, garanti sans aucune traces de h’ametz:

scotch KLP
Ou encore, la cigarette de Bné Brak du même acabit (on attend toujours du reste une même vigueur de ces virulents rabbanim pour interdire définitivement cette drogue mortelle qu’est la cigarette, mais ne mélangeons pas les affaires et la santé publique) :

cigarettes casher lepessah

Et puisqu’on est dans la fumette, sachez que la Marie-Jeanne est Kitniot😉

marijuanakitniot

D’ailleurs à force d’acheter tellement de victuailles sans levain, vous risquez de vous retrouver sans pain le soir de la bedikat h’ametz ! Ce serait ballot…Heureusement on vous vendra aussi les dix petits morceaux, doublement enveloppés, pour satisfaire la curiosité des petits et des grands:

biyour Hametz

Alala ces commerçants…
Ne leur jetons toutefois, pas la pierre, car dans les prochaines heures va aussi commencer la guerre des rumeurs sur la qualité de telles ou telles fabriques de matsot, surtout des Matsot Shmourot.
L’adjectif « sérieux » va d’ailleurs connaître une inflation annuelle impressionnante:

– « Nan, ces shmourot, elles ne sont pas…la surveillance n’est pas *sérieuses* quoi
– Attends ils se moquent du monde, ils comptent 18 mn à partir de la fin du pétrissage alors que celle-là prend tout en compte, eux, c’est du *sérieux*
– Haha la Malfaisante ? autant manger du pain pour le Seder, non, mais *sérieux* !
– Je ne mange plus de cette hashgah’a, *on* m’a dit qu’une année ils avaient serré la main au patron de Rozinski, c’est abusé, *sérieux* »
Evidemment il y aura toujours des petits malins qui voudront quand même être plus royaliste que le roi:

voiture casher lepessah

WCKLP2 WCKLP

D’ailleurs en parlant de Roi…

Seder a la Maison Blanche

Allez, d’ici là H’ag Pessah’ Cacher veSameah’ !

pessah casher vesameah

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :