Fable : La Sénatrice et les bovins ou Le Carnivore étiqueté

Chauveau_-_Fables_de_La_FontaineJe me lance, en cette période estivale propice à la poésie, à un petit exercice.
Bien entendu, toute ressemblance avec des événements ou des personnages de l’actualité ne seraient que purement fortuits.

Madame la Sénatrice des Huns
Qui n’écoutait jamais les autres
Se découvrit un beau matin
Un rôle de nouvelle apôtre

Faisant électoralement ses emplettes
Fervente mais discrète amie des bêtes
Ses étonnant soutiens Dieudonnistes
Front de Gauche et B.B istes
N’eurent pas de mal à persifler
Combien la Shrita les éraflait

Fonctionnaire inconnue et butée
Obscure anonyme au fond d’une Assemblée
Histoire pourtant de bien sortir du tas
Trouva opportunément son noble combat

Sans compromettre salaire ni carrière
De beaux sondages à la lisière
Des entrevues et des photos :
La célébrité pour les originaux !

Lorsqu’un médiocre site de quidam
Murmura, sournois, à la naïve Dame
Sur fourberies, malversations et sionisme
Vieux stéréotypes outrageant du Judaïsme

« Tout se tient » lança-t-elle alors
Cruauté et détournement en pays tricolore
« Ce lobby étranger sera vite aux oubliettes
Quand viendront enfin mes étiquettes »

Las, d’intelligence et de lumière
Son pauvre esprit n’en aimait guère
Confusion, obstination et bêtise
Sa place était-elle en psychanalyse ?

Mathématiques, logique ou raison
N’étaient pas non plus de ses passions
Manipulant plutôt les grandes émotions
Elle préféra s’en prendre « bêtement » à Sion

Ni pourcentages ni déclarations d’experts
Ne pourraient la faire changer d’air
Pourquoi diantre écouter les scientifiques
Alors qu’il suffit d’être démagogique ?

S’il est vrai que l’animal vous est si proche
Comment vivez-vous, Madame, sans anicroche
Vos ripailles de gibiers, huîtres et homards
Sans que vous ne soyez envahis de cauchemars ?

Comment tolérez-vous en vos sous-bois
Les festins de poulets en cage, et le gavage d’oie ?
Amnistiant derechef crustacés, Réveillon et Corrida
Vous penser ce faisant étiqueter au moins Al-Qaida ?

Cuir a vos souliers, et sur vos riches canapés,
Le confort bourgeois vous aura certes aveuglé
Étourdissements ratés, promesses de s’améliorer
Suffiront étonnamment à vous abuser
Mais animaux et mineurs, dans la même souffrance
Se rejoignent au labeur, malgré votre silence

Avant donc de vous occuper du marginal,
Commencez plutôt par le gros principal.
Vous croyez ici montrer votre grand cœur
Or votr’ ignorance étonne jusqu’à vos chroniqueurs

Rigueur, cohérence et honnêteté
Est ce trop, vraiment, vous demander ?
Quoiqu’ inédites vertus, rassurez-vous
Elles n’obscurciront point vos interviews

Navrance enfin,que d’un Palais de la Nation,
Soit rétribuée une servante avec si peu de raison
Mais, la liberté de conscience y survivra,
Quoiqu’en dise un membre -temporaire- du Sénat !

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

5 Responses to Fable : La Sénatrice et les bovins ou Le Carnivore étiqueté

  1. Madeleine Isaëlle Bigot dit :

    Ces billets sont toujours aussi agréables. Pour celui ci, j’ai bien ri ! Encore merci…

  2. Rivka BOTBOL dit :

    J’adore !!!

  3. margaret dit :

    excellent !

  4. Yael Avraham dit :

    bonjour, je découvre votre blog et j’ai énormément aimé ce que j’y ai découvert. J’espère avoir le droit de vous « emprunter  » votre poème pour le faire connaitre (bien sûr en donnant le lien qui conduit à vous). Je vais aussi « liker » votre page facebook pour faire partie de vos connaissances. Amicalement. Yaël

    • trente-trois dit :

      merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :