Special Bloggers:Temps et contre-temps

Voici une étude sous forme de billet, dédiée à mes amis et confrères bloggers, pour partager avec vous ce qui me turlupinait depuis la semaine dernière et qui s’était déjà reproduit par le passé : comment un billet que l’auteur estime être pertinent peut-il se ramasser en terme de lecteurs, de partages et de commentaires ?
C’est ce qui s’est passé avec mon dernier billet (~50 lectures, 0 commentaire, 10 partages😦  ).
J’ai sollicité quelques bonnes âmes qui m’ont avoué ne pas avoir eu le temps de parcourir un texte si long, publié un jeudi à 11h du matin.

Alors, en essayant de généraliser pour les prochains billets, quelles sont les principaux motifs de désaffection que l’on peut tirer de ce constat ?
La première raison (évidente !): le contenu.
Si c’est long, mal écrit, redondant, pénible à suivre, sans aération du texte ni image, et pas original, peu de chances en effet de créer le buzz.
Je l’avoue le dernier billet péchait par trop dans ces travers. Notamment la longueur, peu adaptée au mode de lecture rapide des internautes. La concision est la clé.
Comme le disait Mark Twain dans ses correspondances:

« Comme je n’ai pas eu le temps de rédiger un court discours, j’ai dû en écrire un long ».

Ah…le temps ! Si vous êtes pressé et que votre billet doit suivre une certaine échéance (par exemple un commentaire sur la paracha de la semaine), réservez-vous du temps en amont, et pas qu’un peu ! Sinon, pressé, vous finirez comme moi avec un texte digne de Fidel Castro et Proust réunis pour un roman-essai politique à 4 mains…

Le temps justement, c’est la seconde conclusion pour réussir au mieux son lancement. Il y a une véritable science du Timing pour la publication des billets. Des cabinets de média-marketing se sont penché sur la question et voici globalement leurs conclusions :

  • Contrairement à ce que l’on croit, la publication sur FaceBook, Twitter ou sur un blog, n’est pas régit par les mêmes règles horaires, nous le verrons en détail dans l’infographie qui va suivre.
  • Vos fans ont, eux aussi, un lit et des oreillers à amortir, tous les soirs. Inutile de vouloir publier à l’instant même où vous avez terminé. Surtout s’il est 3 heures du matin un 1er Janvier. Peu vous liront et lorsqu’ils se réveilleront, leur flux Média Sociaux sera déjà saturé, qui vous reléguera à la 25e page des actualités…
  • Eviter les périodes anxiogènes (veille de fêtes, de week-end -de chabbat donc, de départ en vacances, de rentrée des classes…)
  • Eviter les grands Rendez-vous d’informations (résultat d’élections, soirée d’évènements sportifs, spectacles, breaking news …)
  • Selon la nature du billet, sachez aussi que les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes habitudes de lecture. Dans la journée pour mesdames. La nuit et tôt le matin pour ces messieurs [je ne ferais aucun commentaire bassement misogyne sur ces horaires qui trahiraient des plages de loisirs😉 ]

Les conclusions seraient pour un blog :

  1. Le lundi, vers 11h00 du matin, ton billet tu publieras
  2. Le soir, pour les hommes tu te rattraperas
  3. Fréquemment tu publiera, ton trafic tu verras, augmentera

Tandis que pour FaceBook ou Twitter:

  1. Tôt dans l’après-midi, mais ni tard ni vendredi
  2. Mercredi à 3h00, tu cartonneras

On le voit, les plages horaires selon les média sont disjoints.
Alors la question des blogs qui sont interconnectés avec Twitter et FaceBook (comme le mien), finalement c’est peut-être pas une super bonne idée au fond..

Les infographies,ci-dessous, récentes et très instructives, vous permettront d’en savoir plus en détails:

La question qui demeure et à laquelle je ne vous répondrais pas, c’est : « est ce que ce billet (publié sur FaceBook et Twitter un mercredi à 15h00) a bien marché ? »
😉

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

4 Responses to Special Bloggers:Temps et contre-temps

  1. Yona Ghertman dit :

    J’ai lu et j’aurais des choses à dire, mais je n’ai pas le temps.

    Peut-être aussi que les lectures (ou non-lectures) peuvent être influencées par l’affichage public des choix politiques du blogger ?

    • trente-trois dit :

      L’hypothèse d’une lecture par affinités est certaine. Mais je doute que la politique ait à voir là dedans (et sur ce blog, si oui ou ça ?). En tous cas j’attends avec impatience des remarques, des que l’emploi du temps le permettra😉

  2. Vic dit :

    Et oublier les règles et « process » détaillés qui feraient prétendument le succès et (se) faire plaisir ?
    Shabbat shalom !

    • trente-trois dit :

      Oui, en effet, se faire plaisir a été un peu oublié ! Bien vu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :