Facebook, Youtube, Twitter, Yahoo, Hotmail, Google, Apple, Microsoft, Skype…

Non, non je ne cherche pas à battre le record du titre du billet le plus long. Voici juste une toute petite note pour vous faire partager que ces 9 compagnies sont rentrées tellement dans notre quotidien que plus personnes ne remarquent:

  1. Que leurs appellations ne veulent absolument RIEN dire en soi (exception faite pour Apple, mais qui aujourd’hui sait encore que ça désigne la Pomme ? – en cours de langue je suis persuadé que le prof d’anglais doit dire à ses jeunes élèves que ce fruit se nomme comme le fabricant de l’iPhone…). La preuve: même nos parents ont dû mal à retenir leur noms. Quant à savoir exactement à quoi ils correspondent…
  2. Justement ! Einstein disait « Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement. » Allez-y et bon courage pour décrire l’intérêt du concept de l’abonnement, du Mur, du Poke et du Like de Facebook – idem pour les 140 sacro-saints caractères de Twitter. Et je ne vous parle même pas de feu Google Wave ou du tyrannique iTune…
  3. Que ce sont toutes des compagnies américaines et qu’après Hollywood qui a dominé culturellement depuis presqu’un siècle, eh ben , on n’est pas prêt de nous arracher, derrières nos écrans, à notre patrimoine universel Yankee…
  4. Que le « village global » tant promu il y a 10 ans, à l’époque où les friconautes incompétents d’Écoles de Commerce, sapaient la révolution Internet, est surtout devenu une énorme banlieue de Los Angeles, traversée par les Justin Bieber, Lindsay Lohan, Paris Hilton, Kim Kardashian, Lady Gaga et autres produits Marketing low-cost et hautement périssables
  5. Que, sans doute pire que tout, l’opinion populaire mondiale s’uniformise et sans surprise se nivelle par le bas : un chat qui fait miaou et c’est tout de suite 4 millions de visiteurs internationaux sur Youtube. Le médecin personnel de Michael Jackson est déclaré coupable et c’est l’effusion de « joie » sur Twitter et de « soulagement » sur Facebook – de Madrid à New York, de Jérusalem à Tokyo…Événement mondial !

L’empire américain ne me fait pas peur. Je le préfère à tellement d’autres, nettement plus hostile. Mais l’invasion des valeurs – fussent-elles occidentales – me gêne. Je ne sais pas si cela vient avec l’âge mais je sens une menace à la biodiversité culturelle de mon époque. La Pax Americana post-Hiroshima a précédé l’uniformisation des masses qui communiquent certes mieux entre elles, mais quid de la qualité du contenu? L’anglais d’Oxford est-elle vraiment devenue la langue la plus parlée au monde ? Comme beaucoup j’en doute et je penche davantage pour le globish, un petit-nègre international servant de véhicule communicant. Mais la vague est déjà sur le point de nous immerger : La loi Toubon qui imposait un quota de chansons françaises aux radios est devenue rapidement caduque dès lors que les animateurs eux-mêmes perdaient leur français en rigolant niaisement devant leurs micros avec des « Coool », des « OMG », des « WTF » et j’en passe. Combien de nouveaux films américains sortis sur nos écrans avec leur titre original parfois en argot sportif ricains? Si vous avez la chance d’aller au Québec, vous constaterez, par contraste, l’écart ahurissant avec ce qui devrait être notre quotidien en langue française et notre piteuse réalité.

Voilà c’était ma petite réflexion de la journée, moi qui vient de passer 10 mn avec un jeune collégien qui ne comprenait pas ce qu’était un « trombinoscope » et dont j’ai été contraint de dire que c’était l’ancêtre de Facebook sur papier…

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

One Response to Facebook, Youtube, Twitter, Yahoo, Hotmail, Google, Apple, Microsoft, Skype…

  1. David Jarach dit :

    Bien dit !
    On peut ajouter à cela la menace qui pèse sur le monde de la littérature.
    Entre Amazon, meneur implacable du marché du livre électronique qui grappille petit à petit les parts des éditeurs papier, et Google, qui remporte à peu de choses près tous les marchés de numérisation de bibliothèques ; petit à petit tout ce que nous pourrons lire sera proposé (et donc choisi) par des entreprises américaines.
    Et je ne pense pas que cela élèvera le niveau…
    J’ai beau être très peu consommateur de « produits culturels occidentaux » (j’entends par là : cinéma, télévision, musique, romans, etc) car je suis plutôt amateur de sujets religieux, cela ne m’empêche pas de regretter leur nivellement par le bas.
    Internet permet un accès complètement inédit à la connaissance (un phénomène complètement inimaginable il y a seulement 20 ans). Hélas au lieu d’en profiter pour se tirer vers la haut la masse semble attirée par ce qu’il y a de plus médiocre, c’est bien triste…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :