Papa, Maman,Yoav, Elad, et moi,Hadas, 3 mois.

Bonjour, je m’appelle Hadas.
J’habite Itamar, en Israël.
Je n’ai que 3 mois, mes yeux ne fixent pas encore tout à fait.
Mais je sais déjà reconnaitre mon papa, Udi, et ma maman, Ruth.
Aucune difficulté non plus pour savoir quand mes frères Yoav et Eldad, me sourient.

Mais ce vendredi soir, le 11 mars, après le repas du chabbat, je n’ai pas reconnu les silhouettes qui sont rentrées dans ma chambre.
Ni leur odeurs, ni leur sueurs. Ni leur fièvres.
Ni leurs folies.
Je leur souris, à peine réveillée.

Si aujourd’hui la terre a tremblé au Japon,
ce soir, l’humanité s’effondre à Sion.

Au revoir, je m’appelais Hadas.
J’habitais Itamar, en Israël.
Je n’avais que 3 mois, je suis morte poignardée.
Dans mon berceau, mon drap est ensanglanté.
Je tousse encore quelques instants, crachant ce que mes poumons déchiquetés expulsent.
Je n’ai plus de cordes vocales, sectionnées au couteau. Je ne peux plus pleurer.
Plus crier.
Mon petit cœur va s’arrêter.
L’agonie est longue pour un nourrisson de mon âge. Et douloureuse. Oh oui. Si douloureuse…
Ça y est.
C’est terminé.

Mon âme s’extirpe, surprise, étonnée, effrayée.
Déjà ?
Elle venait à peine d’investir cet habit de chair…
Elle parcours les pièces de la maison.
Eldad, mon frère qui allait entrer en maternelle.
Eldad, toi aussi, tu gît dans ton lit. Ton corps d’un enfant de 3 ans est encore chaud qui expose ta cage thoracique tranchée. Leur as-tu toi aussi souris ? Viens, ensemble, allons nous réfugier chez papa et maman.

Quoi? a côté Yoav, effroyablement maintenu puis égorgé. Avec tes 11 ans ils ont dû s’y prendre à deux. Les courageux.
A moitié affalé sur le lit, le reste au sol, au pied de la flaque de sang, tu es comme nous à présent. Immobile. Silencieux. Ton âme hurle. Mais seul Hachem peut l’entendre. Rejoins-nous. Maman nous calmera comme elle l’a toujours si bien fait. Ce ne peut-être qu’un cauchemar.

N’est-ce-pas ?

Mais au fait, Papa ? Maman ? Où êtes vous ?
Vous êtes déjà au Gan eden. Vous étiez les premiers à être appelé. Je comprends. Il valait mieux ne pas commencer par les enfants de peur de tomber ensuite sur Papa qui aurait pu se défendre. Ou sur maman qui aurait pu donner l’alerte.

Seule ma grande sœur a pu s’enfuir avec deux de mes frères qui viendront agrandir la trop longue liste des orphelins. Et qui porteront notre deuil toute leurs vies. Survivants mais déjà en sursis…
Que reste-t-il donc de ma famille, qui s’était endormie aux lueurs paisibles des veilleuses de chabbat ?

Ce Chabbat Vaykra justement où j’ai entendu Papa à table nous faire un dvar Torah sur l’importance des korbanot. J’ignorai que des monstres planifiaient déjà les mêmes desseins en choisissant ma famille comme sacrifices. J’ignorai que les adultes pouvait agir plus cruellement que des animaux. J’ignorai que le seul fait d’être née juive sur ma terre ancestrale était suffisant pour me condamner à mort. Moi qui n’ai pu faire de mal à personne. J’ignorai que la haine et la violence pouvaient jusqu’à me retirer mes parents, mes frères. Ma vie qui commençait. A peine.

J’ignorai tellement de choses. Mais je n’avais que 3 mois.

Papa, Maman,Yoav, Elad, et moi, Hadas. Nous étions les Fogel.
La nuit. Dans notre sommeil. Celui du Chabbat, Amalek nous a tué une fois.

Puisque le monde n’en parle pas, allez-vous par votre silence et votre inaction le permettre une autre fois ?

Regardez la chronique de Glenn Beck qui en parle. Quel chroniqueur français, presse/télé/radio, en a fait autant ?

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

11 Responses to Papa, Maman,Yoav, Elad, et moi,Hadas, 3 mois.

  1. style26 dit :

    cette barbarie est atrocement effroyable
    je n’arrive pas à m’en remettre

  2. Jack dit :

    c’est le prix a payer quand on colonise ! ils habitent sur les terres de personnes qui entassé dans un enclos.
    Aucune Larme .

    • trente-trois dit :

      j’autorise votre commentaire sur mon blog. A titre de spécimen scientifique. Voila ,à quoi ressemble un monstre à visage humain. A ce que vous voyez dans votre miroir…

  3. nutela dit :

    encore une belle excuse pour pouvoir envoyer des missiles sur la bande de gaza. A ce moment la des papas et des mamans tués on en verra tout les jours. toujours des victimes c ju….!

    • trente-trois dit :

      nutela, puisque c’est ton nom, tu devrais en changer: garder la couleur et la consistance mais retrouver ta vraie odeur. Et ta vraie destination: la chasse d’eau…

      • calimo dit :

        Ce meurtre est pourtant aujourd’hui bien utilisé pour justifier la politique colonial et criminel d’israel ….

        • trente-trois dit :

          Alors même quand les juifs sont victimes , ils sont coupables, c’est ça hein ? Même quand une famille est exterminée en pleine nuit, chez elle, c’est une occasion de plus pour souligner que ce sont eux les criminels.
          Quand hier un attentat dans un bus à Jérusalem fait des morts et des blessés, dont la petite Odelia Shitrit touchée à la tête, ce n’est toujours pas la faute des palestiniens. Non c’est encore et toujours les israéliens qui sont criminels…
          Mais je suis désespéré de votre propagande qui a le malheur de porter ses fruits dans les médias et les consciences occidentales.
          Tout devrait être autorisé aux arabes pourvu qu’ils prétextent subir les affres du colonialisme…
          C’est immonde, injuste et cela n’a que trop durer.
          Puisse le Ciel punir à sa juste mesure le mal qui est fait aux enfants d’Israël. Immédiatement.

  4. Ping : Du territoire a la colonie « Mise en Trentaine…

  5. hania dit :

    Quel article merveilleux, émouvant, et si emplis de vérité que D…repose leurs âmes et que nous voyons rapidement la guéoula!
    Alyaexpress.info

  6. Notre seul soucis ne sont pas les médias des pays qui nous haissent mais nos actions dans ce monde; merci pour ce bel article.

  7. fkol dit :

    nutela, fais toi tout petit car ton cerveau ne fait pas le millième d’un cerveau de mouche. mais on s’en fou de ça, fai toi discret car si on te croise, on fera de toi une vraie victime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :