Burkamouflage !

En regardant cette image, prise cette semaine dans les rues de Sanaa, au Yémen, où des femmes ont manifesté pour obtenir le départ du président Ali Abdullah Saleh, je me suis mis à plaindre les forces de l’ordre en Libye ou en Iran par exemple. Attendez, ne partez pas encore! Je vais vous expliquer: Oui, je les plains, car tous ces pays où la dictature règne sans relâche ont révélé pourtant une jeunesse suffisamment courageuse pour défiler et manifester pacifiquement leur rejet du pouvoir.

Courageuse cette jeunesse, certes. Mais pas folle: mettez-vous à la place du chef de la répression locale et allez identifier les manifestants !

Le Marianne révolutionnaire, avec son bonnet phrygien et le sein découvert était d’un autre âge. Trop exposée, trop suicidaire. Pour manifester, rien ne vaut la burka, celle où on peut même ramener son petit frère😉

Le ‘Président’ Yéménite est injustement chahuté, lui qui jouit d’une clairvoyance politique frisant le surnaturel, puisqu’il a déclaré : »Le centre de destabilisation se trouve au coeur de Tel Aviv » en expliquant doctement que les manifestants de la place Tah’rir jusqu’à Tripoli ne seraient en fait que des agents payés par Israël dans la cadre de la célèbre « conspiration sioniste ». D’ailleurs en regardant la photo, je ne peux cacher mon émotion devant toutes ces jolies sionistes voilées. Information d’ailleurs relayé par la chaîne d’information Al Jazira, un modèle du genre, qui avait d’abord annoncé à grands renforts d’annonces que Khadafi avait fait appel à des mercenaires israéliens puis à des sociétés paramilitaires sionistes…avant de devoir réaliser que la nouvelle n’était qu’une intoxication (de plus…). Saluons aussi au passage les tentatives égyptienne et turque par leur ministres des Affaires étrangères  respectifs (Nabil El Arabiyé et Ahmet Davutoglu) qui ont rappelé que les ‘vrais’ problèmes n’étaient pas les échauffourées montés en épingle par les occidentaux , mais le ‘drame palestinien’. Encore et toujours

 

Une dernière photographie extraordinaire, de Shra Almutawakel, pour évoquer de manière plus sérieuse le sort réservé à la gent féminine dans ces contrées :

 

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :