Effet nocebo

Une synagogue ouvre dans votre quartier ? Un voisin *israélite* s’installe dans votre immeuble ? un restaurant casher inaugure son nouveau bar à sushis ? ça y est vous vous sentez mal…vous suez à grosse goutte, vous avez peur.
Bien sûr l’immobilier vient de bondir de 10% et les commerçants du quartier se frottent les mains de la manne qui les attend. Mais vous, vous ne savez pas trop pourquoi, vous êtes anxieux. La gorge sèche vous revoyez défiler devant vos yeux subitement cernés tous les poncifs du « juif » qui s’installe :

  • Le risque d’attentat (et paradoxalement vous en voulez plus aux juifs de subir et incidemment d’importer ce risque malgré eux qu’aux futurs terroristes de le concrétiser)
  • tous ces policiers en armes les jours de fêtes juives qui viennent traumatiser vos enfants (alors que les enfants juifs, eux, ne seraient pas du tout traumatisés et que leurs parents trouveraient tout à fait normal d’être protégés juste pour pouvoir aller prier tranquillement…en France!)
  • Ces gens un peu bizarres avec une sorte de calotte sur la tête, là, et ces deux ou trois barbus, c’est pas net tout ça. Ce n’est déjà plus votre quartier. Est ce encore votre pays ?
  • Et attention, que va devenir la tranquillité légendaire de votre immeuble avec tout ce bruit le vendredi soir et toute cette ‘smala’ qui débarque peu avant la Pâques et la Pentecôte ? Qu’en dit le syndic ? Il faut en parler à la prochaine réunion et en attendant placarder un mot dans le hall d’entrée et dans leur boites aux lettres. Anonyme la lettre, évidemment.
  • Vous n’avez rien contre « leurs » enfants, mais ils sont quand même fatiguant à toujours courir dans la rue, à rigoler dans les escaliers. Même leur « bonjour » à votre égard à des relents d’automatisme. Ah ça ils sont polis, oui ! Mais sont-ils sincères ? Et encore, pour la rime, je ne vous raconte pas comment « ça » prolifère…
  • Et puis faut les voir aux réunions de parents d’élèves…toujours à vouloir connaître le programme, à questionner sur l’approche pédagogique, à s’interroger sur les sorties scolaires, et patati, et patata. Et la cantine ! Ah la cantine ! quelle embrouillami ! Pensez donc: « on » vient les chercher pour aller manger ailleurs « leurs » nourritures. Elle est où la mixité sociale, hein, je vous le demande ?
  • En plus vous restez persuadé que « leurs » enfants jouissent du privilège de cours de soutien, ce qui explique leurs bonnes notes. C’est pas possible autrement. Mais tout le monde n’a pas les moyens (d’ailleurs comment font-ils pour avoir tout ce fric hein? vous avez vu la C4 Picasso qu’ils ont?) et de toute façons vous vous dites que c’est trahir le modèle Républicain de l’école. C’est limite une perversion du système. Mais ce ne serait pas une grande première chez eux…enfin vous, vous dites ça, vous dites rien.
  • En plus quand on voit ce qu’on voit, qu’on entend ce qu’on entend, qu’on lit ce qu’on lit on a bien raison de penser ce qu’on pense sur Israël et la colonisation de la Palestine. Mais maintenant il va falloir être discret avec la voisine du 4eme qui elle, s’y connaît bien sur le sujet (elle a fait un croisière sur le Nil il y a 8 ans). Bâillonné chez soi vous-rendez-vous compte ! Ils se croient chez eux ma parole ! Mais vous ne laisserez pas votre quartier devenir un nouveau territoire occupé !
  • Tandis que vous, vous avez toujours respecté tout le monde, vous êtes pour la paix dans le monde et donnez à Médecins du Monde. D’ailleurs vos parents votaient Mitterrand. Mais là, vraiment, c’est différent. C’est indicible mais vous le savez, il y a quelque chose de menaçant, voire de nocif dans cette histoire…

Panique sur la ville.

Que faire? Qui consulter ?

Ne vous inquiétez plus. Vos symptômes sont tout à fait connus et procèdent de deux facteurs.

Le premier est appelé l’effet nocebo.
Vous connaissiez l’effet placebo ? eh bien l’effet nocebo est exactement l’inverse.Effet placebo
Du latin : « je nuirai », cet effet se caractérise par la manifestation d’une aggravation de l’état de santé (physique ou mental) sur la simple base de l’auto-suggestion. On a ainsi pu observer par exemple l’apparition de troubles chez des riverains d’une antenne-relais de téléphonie mobile, alors même que l’installation n’avait pas encore été mise en service. Cet effet nocebo peut aussi prendre la forme des effets indésirables d’un vrai médicament. Il est présent car le patient, sachant qu’il prend un médicament, recrée inconsciemment les effets indésirables dont il a pu entendre parler auprès de ses amis, dans les médias, ou simplement lus sur la notice.
Selon un article de Courrier international, les femmes se croyant sujettes au risque d’arrêt cardiaque présenteraient quatre fois plus de chances de mourir de maladie cardiovasculaire que celles ayant les mêmes facteurs de risque.

Vous voyez, tout cela se passe dans votre tête. Détendez-vous, respirer un bon coup. Ça va aller.

Dites vous, que comme voisins vous auriez pu tomber bien plus bas. Pensez donc, des « arabes », des « chinois », des « africains », des « pakistanais » ou pire, des « bretons »… Ça va mieux là ?

Ah oui je parlai de deux facteurs. J’ai failli oublier le deuxième mais votre entourage vous l’aurait de toute façon rappelé un jour ou l’autre : vous êtes un gros con. Évidemment.

source:http://vouloirtoujourstoutsavoir.blogspot.com/search?updated-max=2011-01-06T12%3A02%3A00%2B01%3A00&max-results=4

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

3 Responses to Effet nocebo

  1. marmottine dit :

    J’aime ! Non, j’adore !
    La chute est géniale et malheureusement, des cons de ce genre, j’en croise tous les jours…
    Parfois ce sont même ces gens méprisés qui sont méprisants à leur tour…Triste.

    • trente-trois dit :

      Merci marmottine ! mais regardons aussi le bon côté des choses : un nocebo est un placebo qui s’ignore😉

  2. touitou jon dit :

    j’adore, j’adore, j’adore
    Mick tu as vraiment un talent pour l’écriture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :