Grâce à Vista, j’ai découvert Ubuntu. Merci qui ?

Il y a environ 2 ans je cassai ma tirelire pour offrir à mon foyer un portable dernier cri, écran de 17 pouces, clavier ergonomique avec pavé numérique, pléthore d’applications embarquées…Son seul défaut pensai-je à l’époque était que ce n’était pas un Mac ( puisque jusqu’à aujourd’hui je n’ai pas encore gagné à Euromillions).

Erreur. Il avait un autre défaut. Énorme. Gigantesque. Fatal…Tapi dans l’ombre, le système d’exploitation était Microsoft Vista.
On a vite compris notre douleur:

  • 12 minutes pour s’allumer, un bon quart d’heure pour s’éteindre
  • a peu près deux fois plus lents que son prédécesseur XP
  • des freezes d’applications en veux-tu, en voilà (pleins!)
  • une véritable inertie quant au multi-tâche
  • des pertes de connexions WiFi et des reconnections automatiques sur un autre réseau (autre que le mien et sécurisé celui-là, donc imaginez la joie quand vous vouliez enregistrer vos documents sur Google Apps et qu’apparaît alors un beau message indiquant que vous n’avez pas accès au réseau…)

J’en passe et des pires.

Ça a duré à peu près 6 mois. On n’en venait même à craindre le moment où il fallait utiliser l’ordinateur (genre: « Ah non ! je rallume pas l’ordinateur juste pour envoyer un mail. On a son adresse postale, je lui envoie une lettre, ça ira plus vite »)

Cela étant dit, j’appliquai alors sans le savoir les recommandations HADOPI: plus aucun téléchargement. Rien. Nada. La méthode ultime !

Devant ma misère, un ami m’a parlé de Wubi qui permettait d’installer en dual-boot des distributions Linux sur son PC le plus simplement du monde, et en conservant cette  &$ù*¤ de Vista.
J’ai suivi son conseil et c’est ainsi que sur ma bouze à 900 € est venu s’installer … UBUNTU !

Alors que dire: je suis devenu un « born-again » du clavier.

  • moins de 2 minutes pour s’allumer
  • connexion automatique sur le précèdent réseau WiFi qui fonctionnait, autant dire qu’une fois que vous avez sélectionné le vôtre, vous ne vous en occupez plus jamais
  • une suite bureautique (perfectible certes mais) tout à fait convenable
  • une bibliothèque d’applications qui remplit 100% des besoins de 95% de la population, à savoir: surfer sur Internet, envoyer des mails, utiliser sa messagerie instantanée, lire des documents, des photos, des films, et même jouer (grâce à Wine entre autres)
  • Pas d’antivirus ni d’anti-spywares, pas de firewall à paramétrer, plus de folle qui vous hurle que votre base de signatures est à jour
  • Que demander de plus ?

Alors c’est vrai, Ubuntu sur Wubi est loin d’être parfait, il y a encore énormément de points à améliorer – parce que quand même la communauté d’utilisateurs est majoritairement ‘technophiles’ tendance geeks ascendant nerds et qu’il faut s’accrocher dans les forums pour avoir la bonne information. Ce n’est pas, loin s’en faut, aussi facile à maitriser qu’un Mac.
Mais avec une sortie de nouvelle version tous les 3 ou 6 mois et surtout quand on a connu Vista, on se plaint pas. Vraiment pas …

< jeu de mot > Au final, c’ était PC de ne pas utiliser Ubuntu !  < /jeu de mot >

Je tenais donc officiellement à remercier Microsoft d’œuvrer de manière tangible et implacable au développement des OS libres. Microsoft a le courage d’utiliser la manière forte en condamnant chacun de ses clients, tôt ou tard, à prendre conscience que l’informatique est une chose trop sérieuse pour la laisser à des commerciaux.
Je réalise humblement que l’on ne salue pas suffisamment l’action menée par cette corporation pour faire au travers de nos ordinateurs, un monde meilleur.

Alors, merci à toi Steve. Merci à vous Bill et Linus. Merci Microsoft.

Bonus:
Vista vs. Mac première génération. No comment…

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

One Response to Grâce à Vista, j’ai découvert Ubuntu. Merci qui ?

  1. Scandale dit :

    C’est ça quand on achète le PC premier prix de son Leclerc/Carrefour. Il faut y mettre le prix et tu aurais eu un truc beaucoup plus puissant qui t’aurait laisser le choix de l’OS.
    Maintenant si ça t’a « forcé » à aller vers le libre, tant mieux et si tu veux un truc encore plus light tu peux aller vers Debian car Ubuntu devient une vraie usine à gaz.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :