Un 2 février qui a duré…

Vous vous rappelez du film « Un jour sans fin » avec l’impeccable Bill Murray et la magnifique Andie MacDowell ?
L’histoire d’un présentateur météo qui est condamné à revivre la même journée, celle dite « de la marmotte » (Groundhog Day – d’ailleurs titre du film en V.O), dans un village perdu et enneigé , Punxsutawney en Pennsylvanie ?

Eh bien cette journée, c’est précisément, le 2 février (qui correspond à la Chandeleur dans nos régions).

Question: Combien de fois Phil Connors, le personnage joué par Bill Murray, a-t-il revécu cette journée ?

La réponse a été patiemment obtenue et publiée sur le cultissime site Obsessed With Film ici.
Pour les non anglophones, la décomposition des journées diffusées dans le film nous amène à 38 itérations.
Ce qui est déjà pas mal pour un mois de février.

Mais il faut y rajouter toutes les déclarations de Phil qui relatent des évènements qui ne sont pas montrés dans le film, comme :

  • apprendre à jeter des cartes dans un chapeau retourné,
  • préparer toutes les tentatives réussies de suicides,
  • avoir regardé 100 fois le film « Heidi 2 »
  • apprendre par cœur les réponses (en fait les questions)  du jeu télévisé Jeopardy
  • connaitre les détails de la vie des habitués de la cafeteria
  • apprendre le français et sa littérature médiévale,
  • la sculpture sur glace
  • le piano
  • la chiropraxie
  • etc…

 

 

 

 

Bref, un sacré boulot quand même…

Des 38 jours que l’on voit distinctement à l’écran, on arrive grâce à ce savant calcul, à un total effarant de…

12 403 jours.

Oui vous avez bien lu, soit, dit autrement ce 2 février aura duré 33 ans et 358 jours !

C’est de loin le Jour Le Plus Long de l’histoire du cinéma. Mais comme ce titre était déjà pris, il a fallu se rabattre sur un libellé plus explicite quoiqu’au final rigoureusement faux: Phill Connors parvient à vivre la journée parfaite et le cycle temporel dans lequel il était emprisonné se brise enfin lorsque son calendrier affiche heureusement le…3 février !
Alors pourquoi j’en parle ici ?

  • D’abord parce que le 2 février représente le 33ème jour de l’année dans le calendrier grégorien et qu’il reste exactement 333 jours avant la fin de l’année dans les cas des années bissextiles.
  • Ensuite parce que le 2 février 1998 à eu lieu à l’École Militaire de Paris, l’ inauguration d’une plaque en hommage au capitaine Dreyfus. Et c’est un symbole fort.
  • Enfin parce que  passer 34 ans pour séduire la femme de sa vie, c’est une excellente raison de figurer dans mon blog de mise en trentaine, non ?

PS: Ce fut aussi le jour où, en 2008, le président de la République Nicolas Sarkozy et l’ex top-model Carla Bruni se marièrent à l’Élysée. Mais lui a été beaucoup, beaucoup, beaucoup plus rapide pour la séduire – ou elle pour être tentée…

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

One Response to Un 2 février qui a duré…

  1. sympa l’article, j’aimais bien ce film (je l’avais vu plusieurs fois!!!! un film sans fin!!)
    je savais pas que ce jour existait vraiment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :