L’illogique budgétaire

Une petite note rapide sur ce qui m’apparaîtra pour longtemps encore comme incompréhensible.

Tout département, toute direction, tout groupe doit gérer un budget annuel pour réaliser ses objectifs.

Ce qui est étonnant c’est le rush de décembre pour « cramer » le budget qui éventuellement reste au fond du porte-monnaie. L’idée – ou plutôt la crainte- est que pour la prochaine année (surtout en ces temps de crises), les capacités budgétaires soient moindres ou pire, que les montants qui restent ne soient pas totalement dépensés et que donc on les …rende !

C’est bizarre, parce que pour moi s’il reste de l’argent tant mieux pour la boîte. Mais non en fait cela peut être mal, très mal perçus, car:

  • Première raison (à la limite compréhensible) c’est que la somme du budget qui a été réservé dans le budget, n’a pas été placé. Il y a donc un manque à gagner voire pire: l’argent a peut-être été emprunté et l’entreprise paie des intérêts sur une somme dont au final elle n’a pas besoin. Certes. Mais cela justifie-t-il de sacrifier cet argent inutilement ?
  • Cela prouve aussi que le manager ne sait pas gérer correctement son budget (ou qu’il a des talents de négociateur qu’on ne lui demande PAS d’exercer…)
  • Que s’il n’a pas atteint un des nombreux objectifs inatteignable, c’est peut-être parce qu’il n’a pas engagé les dépenses qu’il fallait
  • C’est aussi qu’il a très mal géré son ‘forecast’, c’est-à-dire que l’année passée il a mal évaluer ses besoins budgétaires

Bref, c’est mal.

Alors, autour du 10 décembre c’est la Foire aux contrats non négociés, aux prestations ponctuelles déjà obsolètes, aux études théoriques inapplicables, aux achats de livres que personne ne lira.

J’ai bien conscience qu’une logique comptable est derrière tout ça.

Mais au fond, entre nous, c’est quand même sacrément débile…

À propos trente-trois
Papa encore trentenaire, contrarié et jamais contrariant, je souhaite pouvoir dégager suffisamment de temps pour pouvoir aborder tous les sujets qui me questionnent, m'interrogent et me révoltent (car oui, camarade, ça me révolte). Conscient que cette description est pour le moment inintéressante, je vous engage à œuvrer dans les commentaires qui vont suivre pour en savoir plus...

2 Responses to L’illogique budgétaire

  1. Ping : C(D)DD ou l’éloge du manque d’ambition… « Mise en Trentaine…

  2. David Jarach dit :

    C’est encore plus flagrant dans l’administration, ou en plus du budget toutes les fournitures et consommables sont « rationnés ». Ainsi au mois de décembre les voitures de fonction tournent en rond à vide, histoire d’être sûres que le budget carburant de l’année suivante soit suffisant. Dans l’armée, ce sont les camions et avions qui tournent en rond…
    « L’énergie est notre avenir, économisons-la »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :